Marie-Françoise Barbot




Télécharger un bon de commande en cliquant ici !

Imprimer ma carte de visite

carte de visite










Les Nouvelles Affaires Criminelles de la Côte d'Or

Nouvelles Affaires Criminelles Côte d'Or

Aux éditions De Borée
Date de Parution : 10 Septembre 2009

La Côte-d Or, nom poétique qui sonne à l'oreille du passant comme une promesse de douceur et de prospérité, est une région tranquille, qui semble vivre au rythme des cent clochers de sa capitale Dijon... Du moins en apparence, car derrière ses lourds murs de pierre et les coteaux flamboyants de ses vignobles, se trament les histoires les plus sordides.

Cet ouvrage vous intéresse ?
Retrouvez-le en librairie ou sur internet.

Il vous est également possible de vous le procurer en contactant directement l'auteur en cliquant ici.

Les noms d'Alfred Pacotte, de Joseph Vacher et de Jean- Baptiste Delacollonge sont déjà inscrits dans votre mémoire. Laissez-vous une nouvelle fois entraîner dans une étrange balade où se profilent les fantômes intrigants d'assassins à l'âme noire et tortueuse.

René Belbenoit
René Belbenoit, est connu pour avoir été emprisonné à l'Île du Diable en Guyane et s'en être échappé

Découvrez Pierre Villa, le brigand au visage d'archange, Jean-Claude Chartron, l'assassin à la hache ou encore Chrétien Henny, le père incestueux. Souriez et croyez à la « réinsertion » devant le destin rocambolesque de René Belbenoît devenu, après sa dernière évasion du bagne guyanais, un écrivain célèbre.

La Trilogie des Affaires Criminelles de la Côte d'Or ... l'auteur vous en parle en images !


Vous ressentirez de la compassion pour les victimes, comme les Saint-Aubin, famille de commerçants dijonnais qui se débat dans un imbroglio politico-judiciaire pour faire connaître la vérité sur la mort du fils aîné...


François Sauvadet, député et Président du Conseil général de la Côte d'Or, qui a préfacé l'ouvrage, félicite chaleureusement l'auteur :

"Avec l'esprit aguerri de l'historien et le regard averti de l'enquêteur, Marie-Françoise Barbot a découvert les secrets de la Cour d'Assises de la Côte d'Or et a choisi de nous les livrer".

De quoi ravir et enchanter les plus mordus de littérature historique et policière, avides d'en connaître davantage sur les faits marquants du département.

Extrait ...

"Le combat éternel"

Affaire Saint-Aubin
Le 5 juillet 1964, vers 7 heures du matin, dans la campagne varoise, une Volvo noir et blanc immatriculée en Suisse s'écrase contre un platane qui borde la nationale 7. Le choc est terrible, la voiture est broyée : Jean-Claude Saint-Aubin, 22 ans, et sa passagère, Dominique Kaydasch, 18 ans, meurent dans ce que la gendarmerie décrit comme un banal accident. Mais les parents de Jean-Claude font face à une incroyable accumulation d'incohérences, d'erreurs, de faux, qui les amènent à penser que leur fils a été la cible, par erreur, des services secrets français.

Affaire Jean-Claude Saint-Aubin, Fréjus, non élucidée, 5 Juillet 1964

"En ce soir d'été paisible, Dijon est déjà loin. L'air est empreint de parfums de thym et de romarin. Trois voitures glissent dans le noir en direction du Sud. A l'intérieur, la famille Saint-Aubin, heureuse de rejoindre "le Pin de la Lègue", domaine situé à quelques kilomètres de Fréjus où, depuis deux ans, elle passe ses vacances d'été, vacances bien méritées pour les parents, bijoutiers à Dijon. Dans l'un des véhicules se trouvent le père et la mère, Jean et Andrée, accompagnés de Philippe, leur petit dernier qui dort sur la banquette arrière; dans une autre, leur fils François, le cadet de la fratrie; dans le troisième, Jean-Claude, leur fils aîné accompagné de Dominique, une jeune fille qui les a rejoints à la dernière minute. "C'est bien volontiers que je lui ai proposé de l'emmener avec nous. Ainsi elle pourra rejoindre sa soeur et son mari qui séjournent en ce moment au Pin de la Lègue" avait dit Andrée à ses fils en souriant."

Le mot de l'auteur ...

Marie-Françoise Barbot

"C’est un ouvrage qui me fut facile à écrire. J’avais le même directeur littéraire que pour les Grandes Affaires Criminelles de la Côte d’Or, Anthony Frot, dont j’appréciais la rigueur et la finesse. L’histoire qui m’a le plus touchée est « Le combat éternel », qui relate l’histoire d’Andrée Saint Aubin, une bijoutière dijonnaise connue, qui va se battre jusqu’à sa mort pour connaître la vérité sur la mort de son fils, Jean-Claude, disparu dans un accident de voiture, probablement provoqué par les services secrets français. Cet ouvrage a reçu le prix du Conseil Général et du Salon du livre Européen."

On en parle dans la presse ...

notepad

Une interview de Marie-Françoise Barbot par Brigitte Bacheley le 3 Octobre 2009

notepad

Article sur la sortie des Nouvelles Affaires Criminelles de Côte d'Or sur le Figaro.fr



Site réalisé par Somin@rc - 2018 - Tous droits réservés