Marie-Françoise Barbot




Télécharger un bon de commande en cliquant ici !

Imprimer ma carte de visite

carte de visite










Les Grandes Affaires Criminelles de la Côte d'Or

Grandes Affaires Criminelles Côte d'Or

Aux éditions De Borée
Date de Parution : 2 Avril 2008

La Côte-d'Or a été créée le 4 mars 1790 par l'Assemblée Constituante à partir de l'ancienne province de Bourgogne. Ce nom poétique est aussi un faux-semblant : des meurtres abominables furent commis dans ce département, n'en doutez pas !

Cet ouvrage vous intéresse ?
Retrouvez-le en librairie ou sur internet.

Il vous est également possible de vous le procurer en contactant directement l'auteur en cliquant ici.

Vous vous apercevrez dans les histoires relatées que les rancunes sont tenaces, les colères et les haines farouches. De l'infanticide de Villey-sur-Tille, dans l'univers clos d'une famille, au lynchage d'un collaborateur par la foule dijonnaise, la chronique judiciaire de la Côte-d'Or est riche de crimes odieux qui ont souvent amené leurs auteurs au pied de l'échafaud, à Dijon.

Joseph Vacher
Joseph Vacher, surnommé le "tueur de bergers" ou le "Jack l'Eventreur du Sud-Est"

Les noms d'Alfred Pacotte ou de Joseph Vacher résonnent comme autant d'horribles tueurs en série de la fin du XIXe siècle. L'affaire Prince de 1934, non élucidée à ce jour, ou encore l'attentat contre le chanoine Kir, complètent un tableau déjà sombre.

La Trilogie des Affaires Criminelles de la Côte d'Or ... l'auteur vous en parle en images !


De 1634 à 1983, près de trois siècles et demi d'histoires judiciaires sont revisités par Marie-Françoise Barbot dans ces Grandes Affaires Criminelles de la Côte-d'Or !






Extrait ...

"Lynché et pendu par la foule"

Affaire Jacques Marsac
Jacques Marsac, un flic collabo qui terrorisa la région pendant l'occupation, finira empalé sur les grilles, place de la Mairie

Affaire Jacques Marsac, Dijon, Cour d'assises de la Côte d'Or, 14 Février 1945

"La rumeur fait le tour de la ville. Des cordonniers aux boulangers, des marchants de fruits aux marchants de moutardes, des bijoutiers aux vendeurs de fleurs, des ouvriers aux employés, elle circulent de bouche en bouche, d'oreille à oreille.
"Ces salauds ont refusé de condamner Marsac, ce collabo, ce facho responsable de la mort de résistants et de quatre jeunes normaliens... Ces messieurs la juges se sont contentés de reporter son procès à la fin des hostilités. D'ici là, ce traite qui bénéficie dans la région de nombreuses complicités, aura cent fois le temps de s'échapper", commencent à s'insurger de nombreux Dijonnais.
Des sifflets, des cris de colère fusent de toutes parts.

Petit à petit, la population indignée se rassemble. Des groupes se constituent, s'interpellent. La police s'inquiète. Les Renseignements généraux redoutent un soulèvement populaire, soutenu par les organisations de résistance, les divers partis politiques et la presse."

Le mot de l'auteur ...

Marie-Françoise Barbot

"Ce premier ouvrage sur les affaires criminelles fut un véritable défi. Cooptée par les éditions De Borée, grâce à Didier Brethes, employé de la librairie Privat à Dijon, je me suis tout de suite passionnée pour l’aspect psychologique de cet ouvrage : profil des criminels, leurs motivations, leur possibilité de rédemption. Les histoires qui m’ont le plus marquées est « l’assassin du Chanoine Kir » et « Lynché et pendu par la foule ». A mon sens, elles sont chargées d’une émotion très forte ; dans la première, le chanoine refuse de demander la grâce pour le tout jeune homme qui avait tenté de l’assassiner, et dans la deuxième, la psychose de la foule, qui tue sauvagement un collaborateur et promène son cadavre à travers tout Dijon, est impressionnante."

On en parle dans la presse ...

notepad

Une interview vidéo de Marie-Françoise Barbot sur TV Net



Site réalisé par Somin@rc - 2018 - Tous droits réservés